Support de clavier d'ordinateur ergonomique fait maison

Support clavier ordinateur ergonomique





C’est devenu une obsession chez moi: tout ce qui est susceptible d’améliorer posture et ergonomie au bureau: j’achète.

Ou je le bricole.

Et c’est ce qui m’a pris ce matin, de fabriquer ce support de clavier d’ordinateur ergonomique qui, il faut bien le reconnaitre, n’est pas hyper design, mais  j’avais besoin de trouver une solution à ce problème de bras continuellement tendus vers le clavier et la souris, de corps et de tête penchés vers l’écran en permanence:

Bref, la posture idéale pour provoquer douleurs et tensions dans le haut du dos, point insupportable entre les omoplates, douleurs dans les épaules et tensions dans la nuque.

Aujourd’hui c’est  jour férié ici à Bruxelles et les magasins de bricolage sont fermés.

J’ai fouillé le garage et j’ai trouvé un bout de planche, une latte, 2 fixations en métal, quelques vis pour assembler le tout et deux serre-joints pour le fixer à la table qui me sert de bureau.


Grâce à ça, au lieu de rester penché vers l’avant, je reste bien calé dans le fauteuil et ce qui change tout en fait, c’est que les bras ne sont plus tendus vers clavier et souris mais sont un peu pliés, reposent bien sur les accoudoirs (réglables en hauteur) de mon fauteil de bureau.

Attention: ce sont les avant-bras qui doivent reposer sur les accoudoirs et pas les coudes, sans quoi ce sont les épaules qui encaissent: les épaules doivent pouvoir tomber.

C’est une posture à peu près impossible à garder quand on est assis à un bureau classique et pourtant c’est la posture idéale.

Avec un bureau classique, soit la chaise est trop haute et si on la baisse  à la bonne hauteur, les accoudoirs viennent en contact avec les bords du bureau et on est un peu trop loin donc on se penche, et c’est la cata.

Et si on règle la chaise plus bas pour éviter ça, on a les bras tendus et qui plus est, trop hauts par rapport aux accoudoirs et donc on va garder  les bras tendus pendant des heures sans s’en rendre compte.

C’est pour cela qu’on trouve des bureaux ergonomiques avec un léger renfoncement au milieu: on peut “se poser” plus facilement près du clavier et de la souris et les parties extérieures du renfoncement vont prendre en charge  une partie du poids du corps: j’ai essayé et c’est pas mal.

Mais pas évident à caser chez soi  et votre patron n’a pas forcément envie de vous en offrir un.

Conclusion, on accepte cette situation et à la fin de la journée, on a mal partout.

A la fin de la semaine, on a les bras, les épaules et la nuque en feu.
A la fin du mois, on a en plus mal à l’estomac à cause des anti-douleurs qu’on a avalés.
Après quelques années, on aura développé un syndrome du canal carpien.

Et à 45 ans, on peut plus bouger, tant la nuque, les épaules et le haut du dos sont abîmés.