Quand commencer la kiné en cas d'hernie discale lombaire ?





Cette question est régulièrement posée par email et je la retrouve également dans la liste des mots clés tapés dans les moteurs de recherche pour trouver le blog.
Aussitôt que le médecin (probablement orthopédiste ou rhumatologue) aura posé le diagnostic d’une hernie discale lombaire, le plus souvent sur base d’une imagerie médicale (IRM ou Scanner), il prescrira entre 9 et 18 séances de kinésithérapie: il faut s’y mettre le plus rapidement possible, quitte à se faire violence en cas de douleur intense (sans toutefois jamais forcer).

Ces séances de kiné visent à renforcer et tonifier le bas du dos tant que faire se peut.
Mais même en 18 séances, il ne faut pas espérer de miracle et le kiné vous invitera probablement à faire certains des exercices à la maison: vous devez le faire, dans la mesure où la douleur vous le permet.

A l’impossible, nul n’est tenu: il ne faut pas attendre du kiné qu’il vous fasse bosser malgré vous: si vous êtes paresseux, il n’insistera pas longtemps et encaissera le montant de la séance sans rien vous reprocher (ce que je comprends: ce sont des thérapeutes, pas des assistants sociaux.)

La plupart du temps, la séance de kiné commence par un massage du bas du dos suivi d’exercices d’étirement et d’assouplissement (jambes, ischio-jambiers, bas du dos / région lombaires), et de quelques séries d’abdos à votre rythme.
En fonction du cas et du seuil de douleur, le kiné peut décider de brancher des électrodes, à quelques endroits spécifiques (bas du dos, jambe, pieds) pour diminuer la douleur causée par la sciatique ou sciatalgie qui accompagnent souvent une hernie discale.

L’immobilité est votre pire ennemie, il faut absolument éviter que les muscles du dos ne perdent tonus, souplesse ou l’habitude à travailler.

Une hernie discale finit la plupart du temps par guérir toute seule, il faut lui tendre la perche et seule la mobilité peut éviter d’aggraver la situation.

En fonction de votre mutuelle, les séances de kiné sont en partie remboursées. A titre indicatif, en Belgique, une couverture mutuelle classique rembourse 50% du montant des séances de kiné, à conditions que celles-ci aient été prescrites par un médecin.
Toujours dans le cadre d’une couverture mutuelle classique, en dessous de 65 ans, un maximum de 18 séances de kiné par an sont remboursables (à 50%)

Si vous ne connaissez pas de kiné, essayez d’en trouver un via le bouche à oreille ou demandez au médecin de vous en recommander un.

Il faut essayer d’être certain que votre kiné prends les choses à coeur, sans quoi c’est temps et argent perdu.