Céphalées de tension: causes & traitement

Les céphalées de tension sont le type le plus commun de maux de tête.





Plus de 35% de la population souffre de céphalées de tension au moins une fois dans l’année mais très peu de gens consultent un médecin et préfèrent “se soigner” à l’aide de médicaments anti-douleurs. Ces anti-douleurs étant d’une efficacité toute relative, il peut en découler une prise de médicaments quotidienne prolongée qui, si elle s’éternise au delà d’une dizaine de jours, deviendra à son tour la cause de céphalées de tension, et non plus la solution au problème. Certains médiacaments à base d’Ibuprofen (Neurofen, Spidifen, Brufen) peuvent soulager un mal de dos ou un torticoli, mais on tendance à augmenter l’intensité des céphalées.

La vraie cause des céphalées de tension reste encore un mystère pour la médecine qui en sait nettement plus sur les causes de la migraine.

La cause principale de ces maux de tête lancinants a longtemps été attribuée à des tensions musculaires dans le cou, la nuque et le haut du dos mais aucune preuve scientifique n’a jamais été apportée à cette théorie. Il ne faut pourtant pas être bien savant lorsqu’on souffre de céphalées de tension chroniques voire permanentes, pour trouver des régions douloureuses dans le haut du corps, la nuque, les épaules, les mâchoires ou la gorge: dans la plupart des cas il y a forcément un muscle endolori, un os qui fait mal au toucher, un point douloureux à masser. Une théorie plus récente attribue l’origine des céphalées à un dysfonctionnement du système de perception de la douleur situé au niveau du cerveau: dysfonctionnement comparable à celui qui est attribué aux personnes atteintes de fibromyalgie. Enfin, une 3ème théorie met en cause le stress et le refoulement de problèmes psychologiques récents ou plus anciens.

Mal de crâne tous les matins

Le réveil est un moment clé pour les personnes souffrant de céphalées de tension chroniques. Le mal de crâne peut être provoqué par une mauvaise position au lit, provocant l’endolorissement ou l’engourdissement de plusieurs muscles du cou, des épaules, et du haut du dos. Muscle sterno- masteo-cleidienL’intersection entre le muscle sterno-cléido-mastoïdien et la clavicule, par exemple, est typiquement un endroit très douloureux au toucher le matin, susceptible de générer tensions et douleurs dans le cou et le crâne. Pourtant, on ne prend conscience de ce point de départ de la douleur que si on va le “chercher” en mettant le pouce d’un côté de la clavicule (face avant du corps) et le reste des doigts de l’autre (haut du dos) et en massant énergiquement cette zone, quitte à augmenter la douleur au début du massage, pour la soulager immédiatement après.

Voilà le symptôme typique d’un problème physique qui devrait inciter à consulter s’il s’éternise.

Une cause de maux de tête au réveil se révèle être le fait de garder la tête penchée vers l’avant durant le sommeil.
Il suffit que les muscles de la nuque soit déjà irrités et douloureux pour que le fait de garder la tête penchée pendant le sommeil soit responsable de ces maux de tête tous les matins.
Pour en avoir le coeur net, asseyez-vous n’importe où et laissez partir gentiment votre tête en arrière. Si dans les minutes qui suivent, vous sentez une amélioration, vous avez une bonne piste à explorer.

Lorsque vous vous mettez au lit, mettez votre tête sur la partie haute de votre oreiller, de façon à ce qu’elle ne puisse pas pencher vers l’avant. Si cette position est confortable, ça vaut le coup de vous endormir comme ça et de voir si le lendemain matin, vous avez aussi mal de tête que d’habitude.

Ma tête pèse 200 kg en fin de journée!

  • 8h par jour devant un écran d’ordinateur
  • Un petit café par-ci, un petit café par-là (sans compter les cafés du petit déjeuner)
  • Le sandwich du midi devant l’écran, une alimentation et les temps de repas un peu négligés en général.
  • Un ou deux anti-douleurs pour tenir toute la journée

Voilà un futur candidat à des céphalées de tension chroniques. Il faudra se sevrer du café et des anti-douleurs en gardant à l’esprit que le sevrage de ces 2 substances est également source de maux de tête. Il faudra bouger: une étude Norvégienne a établi que faire de l’exercice 30 minutes par jour réduit sensiblement migraines et maux de têtes chez les sujets traités.

Se débarrasser des céphalées

Il n’y a pas remède miracle. Si la prise modérée de médicaments, les séances de kiné, l’ostéopathie, l’acupuncture ou tout autre tentative se solde par un échec, il reste le crayon et le cahier. Prenez note au jour le jour de ce que vous mangez (chaque aliment peut avoir son importance), de ce que vous buvez, de comment vous avez dormi, des évènement susceptibles d’avoir généré du stress pendant la journée. Attribuez une couleur différente aux jours fériés et aux jours de travail

Attribuez une note sur 10 à l’intensité de la douleur que vous avez ressentie durant la journée.

Avec le temps, vous pourriez bien finir par mettre le doigt sur la cause de vos céphalées de tension et enfin vous en débarrasser.

Quel médecin consulter pour des céphalées de tensions ?
Pour soigner des céphalées de tensions, il est recommandé de consulter un neurologue.
Un neurologue est un médecin spécialiste du système nerveux. Il vous écoutera attentivement, vous fera passer des tests, vous prescrira anti-douleurs, anti-inflammatoires, séances de kiné et vous conseillera de passer une IRM cérébrale s’il juge que c’est nécessaire.

La vidéo ci-dessous illustre le massage de certaines zones du muscle sterno-cléido-mastoïdien comme traitement des céphalées / maux de têtes chroniques.

Traitement des céphalées causées par des tensions au niveau du muscle sterno-cléido-mastoïdien (SCM).

Dans cette vidéo, on peut observer comment un thérapeute se concentre sur 4 points vitaux au niveau du muscle SCM.

Les explications sont en anglais mais les gestes sont assez explicites pour comprendre ce que fait le thérapeute et si la vidéo est un peu longue, elle offre l’avantage de démontrer combien de temps il faut passer sur chaque point du SCM sur lesquels on désire travailler.

La technique est assez simple: on commence par détendre le muscle SCM et ensuite, on va localiser les points de tensions, on va les coincer entres le pouce et l’index, et on va serrer, gentiment, pour les raviver quelque peu et raviver la circulation sanguine (et tout autre fluide qui est censé passer par là), dans ces zones. La pression exercée par les doigts doit être assez ferme pour être un peu inconfortable, mais ne doit pas être trop forte pour ne pas entrainer de douleur.

Ce traitement peut facilement être effectué tout(e) seul(e), en prenant soin d’être au moins assis(e), si pas couché pour éviter de fatiguer le bras qui travaille. Les bienfaits de ce traitement ne sont pas immédiats mais devraient se faire ressentir dans les heures qui suivent, et notamment après une bonne nuit de sommeil.

L’autre avantage de ce traitement (et non des moindres),  est qu’ils nous fait prendre conscience de l’organe qui est à l’origine de ces douleurs constantes, ce qui,  dans le cas de céphalées de tensions chroniques est souvent impossible à deviner.






Aussi dans cet article
  1. Céphalées de tension: causes & traitement
  2. Céphalée de tension: que faire ?

  • Ludovic

    Salut,

    J’ai souffert de céphalées de tension chroniques pendant presque 3 ans.
    La dernière piste que j’ai explorée s’est révélée être efficace (depuis 2 mois, je touche du bois):

    Lors de ma dernière crise de céphalées, j’ai passé une nuit blanche, à rester dans mon lit et à attendre de m’endormir mais je ne me suis endormi qu’au petit matin.
    J’ai pris 2 ibuprofen pendant la journée mais ce n’est que le soir, en rentrant du boulot que les choses ont commencé à se calmer dans ma tête: lentement mais sûrement, les tensions diminuaient et je me réjouissais de pouvoir passer une nuit reposante.

    Et puis patatra, un peu après le dîner, l’étau a repris le dessus et a recommencé à me compresser le crâne sans pitié.
    Je me suis allongé dans le fauteuil pour essayer de me détendre, et en me posant la question de savoir qu’est-ce qui avait bien pû redéclencher ce mal de tête, ça m’a frappé:

    Lors du dîner, j’avais mangé une pizza et une mandarine comme dessert…résultat: mal de crâne, tension.
    Hier j’ai mangé 2 mandarines: mal de crâne, impossible de dormir
    Lundi dernier j’ai dû déclarer forfait au bureau parce que là aussi j’avais passé une nuit blanche, et pour cause: la veille, j’avais fait un sort à la caisse de mandarines qui trainait dans la cuisine.

    Et en cherchant sur Internet, quels aliments étaient susceptibles de provoquer des allergies alimentaires (il y en a beaucoup en fait), mais parmi les aliments qui composent mon alimentation quotidienne, il y a:

    Les laitages: lait fromage, yaourts (j’en consommais tous les matins)
    Le blé et les céréales (j’en consommais tous les matins)
    Les pommes de terre (j’en consommais souvent)
    Les agrumes (j’en consommais systématiquement)

    Voici deux mois que j’ai arrêté complètement ces aliments: je pense que je vais les réintroduire un à un dans mon régime alimentaire pour savoir lequel est le coupable, mais quelques semaines après avoir exclu ces aliments de mon alimentation, les céphalées ont pratiquement stoppé.

    Les allergologues disent qu’en cas d’allergie alimentaire, il faut attendre plusieurs semaines avant de savoir si l’aliment incriminé est vraiment coupable.

    Si vous êtes dans le cas et que ça vous tente d’essayer, je serais très curieux de votre retour d’expérience

    Ciao

    • Ludovic

      Voici encore une liste d’aliments qui peuvent servir de déclencheurs de céphalées de tension

      Chocolat
      Fromage
      Certains exhausteurs de goût
      Vin & alcohol
      Noix
      Certains fruits: citron, banane, avocat
      Oignons
      Laitages
      Charcuterie
      Aliments et boissons contenant de la caféïne