Arrêt de travail pour cause d'hernie discale et dépression





Cela fait maintenant 15 jours que je suis en arrêt de travail pour une double hernie discale lombaire. Je ressens des douleurs et j’ai des paresthésies déjà depuis fin octobre.

Il y a 10 jours, je mettais 20 minutes pour sortir de mon lit et du temps pour enfiler mes chaussettes. J’ai reçu des injections (2 x par jour 12 jours consécutifs).

Pas d’amélioration.

Depuis, je continue mon traitement.

Les paresthésies ont beaucoup réduit, mais je suis toujours handicapée pour marcher longtemps ou monter une pente.

Je suis âgée de 47 ans et commence à déprimer. On n’arrête pas de me dire que j’ai mauvaise mine. J’aimerais tant retrouver la forme d’avant ! Comment faire ?

Mon kiné m’a dit : à Nouvel an, vous ferez la potiche, et il ne sera pas question de danser, et j’aime danser.

Depuis 2 semaines, j’ai l’impression aussi, que les gens s’intéressent moins à moi. A croire que je ne suis pas drôle en ce moment, je dois avoir certes une sale gueule.

Que me conseillez-vous ? Comment faire pour améliorer la situation ?
Mme Pia MESSMER

  • Giu

    Pia,attention à la dépression!
    Il va falloir vous armer de patience.
    J’ai passé 2 réveillons de nouvel an couché. J’allais rejoindre les convives à table pour manger et je retournais me coucher.Je n’arrivais pas à marcher bien loin non plus.Pendant plusieurs mois, celà allait de 10m à 100m puis je rentrais à la maison, je ne pouvais pas faire plus.Je n’étais pas drôle non plus et j’avais aussi une sale tête: il ne faut pas en plus culpabiliser ni déprimer à cause de cet état de fait: on le fait pas exprès d’avoir mal au dos.Le 3ème réveillon, j’ai pû le passer assis à table avec les autres et même si c’était encore pénible, c’était une victoire.Je m’apprête maintenant à passer un 4ème réveillon plus ou moins normal: c’est encore parfois un peu pénible de prendre la voiture mais pour le reste, je reviens de très loin…. Evitez la position assise. Bougez un maximum mais sans jamais forcer.
    Changez vous les idées, essayez de sourire.
    Et soyez patiente: vous n’avez pas le choix.Votre état n’est probablement pas définitif mais la route est longue et au bout, il y a un retour à la vie normale.

    Il faut y croire et surtout ne pas déprimer!

  • j’ai 18 ans et depuis l’age de 12 on s’est aperçue que je n’avais qu’une demi vertèbre a une lombaire, alors la douleur je connais, ce qui est deprimant ce sont les medecin qui ne croient plus à votre douleur, évidement je manque assez souvent l’école ,on me blame regulierement,faites un effort,pourtant je fais exactement ce que me disent de faire les medecin j’ai arêtté le karaté, le hand ball, le patin, je fais de la réeducation dans l’eau, de la piscine,en allant sur les forums j’ai appris que le chu de bordeaux était à la pointe pour les opérations du dos il est possible que nous prenions rendez vous,mon grand problème quand on me voit, j’ai toujours la grande forme,on m’a même envoyé chez un psychiatre, mais moi je leur ai dit que je voulais vivre à 20 ans et pas à 40 , j’aimai bien mon medecin je le connais depuis que je suis bébé, en ce moment je ne les aime plus, isis